MDP et les négociations

 Résumé de la première semaine

La première semaine de négociations s’est terminée, c’est donc un bon moment pour faire le bilan des nouveaux développement dans les négociations concernant les Mécanismes de Développement Propre (MDP) et les nouveaux mécanismes de marché. 

Source: Par Payal Parekh, International Rivers

Samedi, les présidents des deux pistes de négociation ont sorti de nouveaux textes. Une piste couvre le Protocole de Kyoto, qui se concentre sur des cibles de réduction des émissions pour les pays développés dans la période post-2012, alors que la première période d’engagements du Protocole de Kyoto prendra fin. L’autre piste vise à assurer que les Etats-Unis poursuivent un effort comparable, puisqu’ils n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto, et cherche aussi à étendre la portée du Protocole. En outre, la branche technique du bureau des Nations Unies sur le Climat fait également des recommantions. Comme vous pouvez l’imaginer, il y a beaucoup de réunions qui se déroulent en parallèle!

 

Un développement très alarmant est qu’il semble que les pays se mettent d’accord pour inclure la capture et le stockage du carbone comme un type de projets éligible dans les MDP, à condition que les problèmes techniques en suspens soient réglés. Les MDP peuvent seulement inclure des types de projets qui sont sûrs et ne nuisent pas à l’environnement. Ce n’est ni l’un ni l’autre, mais le corps technique des Nations Unies sera mis sous une intense pression pour “résoudre” ces questions.

Sur une note plus joyeuse, il semble que le transfert du surplus d’unités de réduction d’émissions (voir Time to Get Rid of All that Hot Air) des pays d’Europe de l’Est sera limité. Compte tenu de l’effondrement de ces économies, leurs émissions ont considérablement diminué après la chute du mur. La somme des surplus équivaut à environ un tiers des promesses actuelles de réduction d’ici 2020 faites par les pays développés. Bien sûr les ONG voudraient qu’aucune de ces unités de surplus ne soit transférée, mais c’est un avancement prometteur qu’une limite soit fixée au montant des transferts.

 

Le bureau exécutif du MDP sera probablement mandaté pour développer des lignes de conduite pour des bases standardisées. Ce n’est pas clair si cela sera meilleur que le système actuel. Heureusement la société civile, de même que les Parties, a l’opportunité de soumettre des commentaires jusqu’à fin mars. International Rivers regardera de près ce que cette option signifie concernant les prjets hydroélectriques.

Les nouveaux textes ne fixent pas de grosses limites à la quantité de compensation que les pays développés peuvent utiliser pour atteindre leurs objectifs de réduction des émissions. Comme auparavant, il y a le concept imprécis de supplémentarité, qui laisse aux pays le soin de décider quel pourcentage d’effort est “supplémentaire” aux réductions d’émissions domestiques. Un pays comme les Pays-Bas a interprété cela comme siginifiant que la compensation pouvait être utilisée pour 49% de son effort!

Concernant les nouveaux mécanismes, le texte demande à ce qu’une décision soit prise à la fin 2011 lors de la prochaine réunion à Durban, Afrique du Sud. Dans une dynamique positive, la société civile a l’opportunité de soumettre des commentaires sur le marché ainsi que sur les mécanismes non basés sur le marché.

Les solutions innovantes non basées sur le marché incluent un fonds pour traiter du HFC-23, un puissant gaz nocif émis lots de la fabrication de réfrigérants. Cela ressemble à la façon dont la communauté mondiale s’est occupée des CFCs dans le cadre du Protocole de Montréal. Une autre bonne idée est de soutenir les prix préférentiels garantis, qui aident à rendre les énergies renouvelables telles que le solaire capables de concurrencer les technologies conventionnelles de génération d’énergie comme le charbon.

Restez connectés pour suivre les prochains développements à Cancun. International Rivers suit les négotiations de près et poussent avec nos partenaires pour des réformes majeures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *